Amour

Donnez les profils de 2 personnes.
Le programme X-lov les compare et estime si ces personnes
peuvent vivre ensemble en harmonie pendant longtemps.

Amour

Donnez les profils de 2 personnes.
Le programme X-lov les compare et estime si ces personnes
peuvent vivre ensemble en harmonie pendant longtemps.

F.A.Q. sur l'amour

Comment savoir si on est amoureux?

Selon le dictionnaire Larousse, l'amour est l'inclinaison d'une personne pour une autre, cette inclinaison ayant un caractère passionnel et/ou sexuel.
Cette définition abstraite reste difficile à appréhender. De façon plus concrète, l'amour se reconnait par trois comportements caractéristiques.
Primo, la fixation. Dans un groupe, la personne amoureuse ne s'intéresse qu'à l'être aimé qui focalise ainsi toute son attention.
Secundo, l'intrusion. Quand la personne amoureuse se retrouve seule, elle ne peut s'empêcher de penser à l'autre, ce qui perturbe même sa concentration.
Tertio, l'emballement. L'autre est considéré comme idéal et ses défauts n'existent plus. C'est bien connu: l'amour rend aveugle.
Ces types de comportements sont particulièrement marqués lorsque l'amour est récent. Ils s'estompent avec le temps. L'amour est alors plus difficile à détecter, mais certains regards ne trompent pas.

Quelles différences entre amour et désir sexuel?

L'amour fait appel aux sentiments, et donc à une certaine réflexion. Le désir sexuel concerne les corps. Il est beaucoup plus primaire, et est indépendant de notre volonté.
D'ailleurs, des expériences basées sur l'imagerie cérébrale ont démontré que l'amour et le sexe ne mobilisent pas les mêmes parties du cerveau.
Le désir peut exister sans amour. Mais les rencontres amoureuses platoniques sont extrêmement rares. En fait, l'amour est presque toujours associé au désir, mais ce désir sexuel devient néanmoins moins présent avec le temps.

Quelles sont les phases de l'amour?

L'amour évolue en trois temps.
Tout d'abord, l'amour naissant. Le couple se découvre, et chacun est persuadé d'avoir trouvé le partenaire idéal.
Cette première phase peut être brutale, c'est le coup de foudre.
Elle peut aussi être plus progressive, lorsqu'une fréquentation se mue en amitié, puis glisse ensuite vers la vie en couple.
La deuxième phase est l'amour fusionnel. Le couple est très uni, les relations sexuelles sont fréquentes. Les partenaires commencent à bien se connaitre et la recherche du plaisir partagé est primordiale.
La dernière phase est l'amour complice. L'exaltation a laissé place aux petits plaisirs d'une vie fondée sur une estime réciproque. La sexualité demeure, mais elle n'est plus primordiale. Elle est une façon comme une autre de partager des moments agréables ensemble.

L'amour est-il inscrit dans nos gênes?

L'amour n'est pas programmé génétiquement, mais il est lié à l'évolution de l'homme. En effet, toute espèce semble être programmée pour survivre. Et cela commence par la reproduction. Il est donc nécessaire que les êtres humains s'accouplent pour assurer leur descendance. C'est pourquoi notre cerveau primaire est programmé pour que nous éprouvions du désir sexuel. Ce désir n'est pas l'amour, mais, il en est à l'origine car il nous pousse inconsciemment à aller vers l'autre pour le conquérir.
La société et notre éducation nous amènent alors à adopter un comportement et une façon de penser particulière: c'est la période de l'amour naissant citée précedemment.
Mais, ce qu'il faut retenir, c'est que, sans nous en rendre compte, nous tombons amoureux pour nous reproduire.
Evidemment, le but est plus difficile à atteindre si le couple est homosexuel ou s'il utilise un moyen de contraception.
Mais il n'en reste pas moins vrai que chacun est poussé par instinct à l'acte sexuel. Et pourquoi avons nous alors tant envie de faire et refaire l'amour?
Parce que, selon l'optique évolutionniste, c'est indispensable pour assurer une fécondation, et parce que, une fois que l'enfant est né, nous devons rester ensembles pour l'élever. Et la nature réussit à nous rendre dépendants de l'acte sexuel grâce à la dopamine et aux endorphines que notre corps sécrète alors en grandes quantités.
C'est la phase de l'amour fusionnel cité ci-dessus.
Cette période, qui durerait environ trois ans, serait donc nécessaire pour élever notre rejeton.
Reste la dernière phase amoureuse: la complicité. Là, l'évolution n'a rien prévu. Elle pousserait même l'homme à quitter la femme, pour essayer d'en féconder une autre afin d'assurer une meileure diversité dans la répartition des gênes. C'est là que la psychologie humaine, formatée par la pression sociologique, prend le pas sur la biochimie du cerveau primaire. Un couple bien assorti a alors toutes les raisons de rester uni le plus longtemps possible. Il assied ainsi son confort moral, sentimental et matériel.

Pour quelles raisons l'amour meurt-il?

La flamme amoureuse s'éteint en général lors de la phase trois, dite de complicité, lorsque notre intellect reprend la main sur nos pulsions.
Cela n'est pas une fatalité et l'idylle ne se termine que si le couple a été mal assorti au départ, d'où l'intérêt de choisir finement son partenaire!
Si l'apariement n'est pas réussi, l'amour va disparaitre car il repose uniquement sur une vision idéalisée de la personne aimée, alors qu'il devrait être basé sur la relation nouée en elle-même. L'être aimé est moins désirable, et ses défauts, occultés jusque là, deviennent insupportables.
L'amour véritable nous oblige à surmonter notre égoïsme pour fonder une relation amoureuse basée sur le respect de l'autre, mais cela n'est possible que si les deux membres du couple ont les qualités nécessaires dès le départ... D'où l'intérêt du test proposé dans ce site!

Retour au sommaire